Les Thermes de Paris – Réinventer Paris 2017

RENDU A3LT

 

Capture d’écran 2018-05-29 à 14.30.43

 

UNE ÉQUIPE PLURIDISCIPLINAIRE INNOVANTE

PHILIA: promoteur immobilier depuis plus de 20 ans , fort d’une expertise riche et variée, PHILIA dispose d’un savoir faire diversifié : construction ou réhabilitation d’immeubles résidentiels , bureaux , hôtels, EPAD , résidences étudiantes …

INVESTISSEUR: FLORINVEST Chef de fil des investisseurs HOTELLERIE et Thermes.

INVESTISSEUR: CIME Chef de fil des investisseurs COWORKING et commerces.

ARCHITECTES EN SEINE: Architectes en Seine est une agence pluridisciplinaire fondée par trois architectes à la vision singulière de l’architecture : créer et mettre en scène des espaces qui, au coeur de l’urbain, ouvrent le regard vers d’autres horizons.

CLEMENT BERTIN: Clément Bertin est Architecte DEA HMONP, En 2013, il fonde le collectif d’architecture radiophonique CARACALLA.

PUYA: Le collectif P U Y A est un groupement de quatre jeunes Paysagistes DPLG diplômés de l’Ecole Nationale Supérieure de Paysages de Versailles-Marseille (ENSP), et d’Urbanistes diplômés de l’Institut d’Urbanisme et d’Aménagement

ELITHIS: Elithis est un groupe de conseil et d’ingénierie du bâtiment, figurant parmi les leaders f rançais de l ‘efficience énergétique et environnementale.

ELEMENTS INGENIERIES: Ingénierie et maîtrise d’oeuvre environnementale, assistante en maîtrise d’ouvrage thermique.

OGI: Fort de solides compétences techniques en hydraulique, OGI se voit régulièrement sollicité pour des missions d’études et de mise en oeuvre de solutions de gestion des eaux (alimentation en eau potable, traitement des eaux, réservoirs, réseaux , bassins derétention et d’agrément, fontaines en circuit fermé).

CULTURES EN VILLE: Start-up issue des recherches en agriculture urbaine d’Agro ParisTech et de l’INRA, Cultures en Ville aménage depuis 2015 les espaces urbains inexploités pour les rendre conviviaux et productifs.

SLAM ACOUSTIQUE: Bureau d’études spécialisé dans l’acoustique et les vibrations.

LABORATOIRES DES BAIGNADES URBAINES: Le Laboratoire des Baignades Urbaines Expérimentales est un collectif qui milite pour un retour à la baignade en milieu urbain. Il y a un demi siècle, on se baignait en ville, nous l’avons oublié, pire, cela semble aujourd’hui encore inimaginable pour une grande majorité des citadins. Pour contrer ce sentiment général, le laboratoire développe les imaginaires autour de la baignade à travers une veille internationale sur les réseaux sociaux, des actions pirates, des projets d’aménagements temporaires et d’activation d’espaces sous-exploités. ».

CASTALIE: Castalie est une alternative durable aux eaux en bouteilles. Au restaurant, une bouteille d’eau consignée est transportée sur 900km en moyenne, entre la source et le lieu de consommation.En permettant à ses clients de servir de l’eau micro-filtrée du réseau directement sur le lieu de consommation, Castalie permet de réduire considérablement leur impact environnemental.

HOTEL PEREIRE: forte d’une expérience de 30 ans dans le secteur hôtelier, la direction souhaite aujourd’hui développer son activité a Paris.

 

Capture d’écran 2018-05-29 à 14.30.39

 

Capture d’écran 2018-05-29 à 14.30.59

 

LES DESSOUS DE PARIS

Les réservoirs de Passy constituent dans le tissu haussmannien dense du 16ème arrondissement de Paris, une respiration exceptionnelle dans la ville.

Perchés à 10 mètres au-dessus de la rue, les bassins et les jardins suspendus donnent des points de vue magnifiques sur le paysage urbain Parisien qu’il est nécessaire de conserver et d’activer. Enfermé par des murs de 2,5 mètres d’épaisseur et de 10 m mètres de hauteur, ce site énigmatique, véritable rupture avec le contexte résidentiel du quartier, ne dévoile aux parisiens qu’une infime partie de ses atouts.

Malgré ses qualités patrimoniales, paysagères et aquatiques exceptionnelles, il ne se montre aujourd’hui que peu accueillant envers les riverains et passants en expectative devant l’inattendu de ce vaste linéaire minéral.

Les réservoirs de Passy dialoguent de manière unique et insolite avec le tissu parisien comme un large belvédère ouvert sur la ville. La présence très forte du minéral donne aux rues adjacentes une identité singulière.

La qualité architecturale, l’épaisseur du bâti, le systématisme de la trame et des voûtes est à même de créer un lieu symbolique et attractif à l’échelle de Paris. La fonction servante des réservoirs a matérialisé un lieu naturel et sauvage aux qualités multiples.

Les réservoirs de Passy constituent un épicentre autour du végétal, de l’eau et de la pierre.

UNE RECONQUETE URBAINE

Notre parti urbain exprime une certaine sagesse dans la forme et l’écriture, de façon à répondre au caractère paysager et architectural exceptionnel du site

Notre projet est celui d’une reconquête urbaine, dont le réservoir de Passy est à la fois l’objet et le socle : la transformation des sous-sols et des infrastructures parisiennes en de nouvelles centralités actives.

L’ambition du projet est de créer de l’espace public, de l’activité, et de l’habitat dans un lieu qui n’a aujourd’hui aucune dimension citadine. En augmentant la porosité du site et en utilisant le vide pour y intégrer une nature urbaine résiliante et par un pôle actif 7 jours sur 7, le projet offrira une situation de ville et de rue, là où les voies Paul Valérie et Lauriston semblaient réduites au seul franchissement d’un axe.

Notre parti-pris est d’une part de concilier l’existant avec une multitude de programmations qui viennent dialoguer ensemble, avec la simplicité volumétrique et la sobriété architectonique, et d’autre part de créer une respiration visuelle pour intégrer le passant à la ville.

Les réservoirs de Passy doivent devenir un véritable lieu, urbain et humain, de ville et de vie.

UNE ESPACE PUBLIC

Les bâtiments dialoguent ensemble pour recréer, dans un schéma orthogonal classique, une forme d’intériorité qui sert de base à un espace public de qualité. D’une part, les commerces programmés au rez-de-chaussée viennent activer les angles, remettant le piéton au centre du projet, d’autre part, la création d’un passage parisien permet de créer un parvis où développer de nouveaux usages, en toute tranquillité pour les habitants et les passants. La combinaison des deux apporte une vraie épaisseur qui crée un pôle d’attraction pour le piéton.

Le projet urbain et architectural tisse une traversée piétonne sécurisante et agréable sur l’ensemble de la parcelle, avec des points d’ar rêt et des cheminements.

 

Capture d’écran 2018-05-29 à 14.31.08

 

UN COEUR MULTIFONCTIONNEL ET RESILIANT

Pour retisser les liens entre le quartier et son patrimoine, pour redonner une attractivité à un lieu inexploité et pour réintégrer ces espaces d’exception à la ville, l’implantation de thermes publics et d’un hôtel, d’une base nautique et d’espaces de co-coworking, de commerces et d’une galerie d’art, de logement collectifs et individuels, d’un parcours sportif extérieur et de jardins aquatiques, permettra d’activer la zone en y créant du passage, de l’habitation, du travail et de l’activité.

La vie du quartier sera enrichie par de nouveaux publics, porteurs de nouvelles dynamiques. Notre programmation a pour ambition de faire des réservoirs de Passy une nouvelle centralité.

UN SITE AUX CARACTERISTIQUES EXCEPTIONNELLES

L’ambition de notre projet pour les réservoirs de Passy est la reconstruction des liens de la Ville rompus par le caractère utilitaire du bâti existant.

Notre projet propose de reconnecter le tissu piéton en permettant au public d’investir l’espace et de dévoiler les qualités architecturales paysagères et aquatiques except ionnel les du site notamment par la mise en place d’équipements sur le thème de l’eau envisagés comme outil de reconquête urbaine.

Pour redonner vie au patrimoine, le projet consiste à ouvrir les espaces inutilisés en créant un rez-de-chaussée poreux et rési l iant accueillant des commerces et une galerie d’art ouverts sur un passage parisien, des thermes à la verticale visibles depuis la rue, un centre sportif et le hall d’un hôtel.

L’EAU ET LE PAYSAGE AU COEUR DU PROJET

Les réservoirs de Passy ont été retenus au titre de la trame bleue du schéma régional de cohérence écologique.

L’ambition de notre projet est de mettre en lumière cet élément fondateur du site qu’est l’eau. Présente sous toutes ses formes, nous souhaitons la remettre en scène au coeur de la ville, la rendre visible depuis l’espace public de manière ludique et utile par une variété d’activités en lien avec le quartier et ses habitants. Le jardin des fontaines, les thermes à la verticale, l’agriculture urbaine flottante, les pépinières d’entreprises spécialistes de l’eau mais aussi la gestion raisonnée de cette ressource sur le site contribueront à la mise en valeur de cet élément vital dans la ville.

UNE NOUVELLE MIXITE PROGRAMMATIQUE POUR REIVENTER LE TERRITOIRE

D’un site monofonctionel clos nous souhaitons créer une nouvelle urbanité multifontionnelle et communicante dédiée au sport et au bien être.

 

Capture d’écran 2018-05-29 à 14.30.59

 

UNE VOLONTE D’ALLER PLUS LOIN

Dans un souci d’utiliser toutes les potentialités et toutes les qualités du site, nous souhaitons engager un dialogue avec les services de la ville de Paris et proposer une réflection étendue sur l’aménagement d’équipements sportifs éphémères dans le cadre d’événements comme les prochains Jeux Olympiques organisés par la ville de Paris en 2024 sur les deux autres réservoirs. Afin de compléter la thématique sportive et aquatique, celle-ci sera appuyée par un parcours de sport urbain extérieur véritable promenade suspendue ainsi qu’une base nautique.

 

Capture d’écran 2018-05-29 à 14.33.00

 

Par des jardins aquatiques flottant, le projet souhaite lier végétal, agriculture urbaine et eau afin d’impulser une dynamique nouvelle en coeur de ville.

LES THERMES DE PARIS EST UN PROJET URBAIN CONCU AUTOUR DE L’EAU

Il vise à développer de nouveaux outils et modalités de l’espace public au travers de la collaboration de formes d’économies tout autant « marchandes » que sociales. Conjuguant des dynamiques environnementales et économiques, pédagogiques, socio-cul turel les et artistiques, il s’ouvre à une nouvelle gouvernance où les intérêts sont communs.

PAYSAGE ET AGRICULTURE

En s’inspirant du savoir faire de divers sociétés (Aztèques au Mexique mais aussi Bengalis ou Birmanes) ayant bâtis leurs champs comme des radeaux flottant sur l’eau, nous souhaitions réinventer ce schéma de manière contemporaine. Ainsi le projet mise sur une végétation flottante sur des barges mêlant arbres fruitiers et production vivrière.

Capture d’écran 2018-05-29 à 16.22.01

 

Capture d’écran 2018-05-29 à 14.31.29

 

1 – LES COMMERCES ET LA GALERIE

Les espaces de commerces et la galerie en RDC profitant de nouvelles ouvertures et vitrines permettront de réinvestir et d’animer la rue. Ces commer ces amènerons les habitants du quartier à se retrouver autour de nouveaux lieux tout en offrant des débouchés pour la production d’agriculture urbaine envisagés sur les toits et les réservoirs.

Idéalement positionnés à l’angle des voies et bénéficiant ainsi d’une grande visibilité, ils participeront à l’image renouvelée du quartier. La galerie d’art, structure d’accueil, d’exposition, de diffusion et de ventes pour entrepreneurs, artisans, chercheurs et artistes, sera l’occasion de promouvoir le caractère innovant du lieu.

2 – LE PASSAGE PARISIEN

A l’instar des passages parisiens  mondialement connus et hauts lieux du tourisme parisien, le passage COPERNIC sera le passage du 21ème siècle prenant ainsi la suite de ses ainés tels que le passage des Panoramas ou la galerie Vivienne. Les visiteurs pourront admirer la beauté des piles enfin dévoilées, participer à une multitude d’événements et profiter de la place centrale intérieure, carrefour de toutes les activités du projet. Poreux en son rez-de-chaussée, le contournement des réservoirs ne sera plus nécessaire, les déplacements seront fluidifiés et un lien visuel avec le nouveau coeur d’ilot rénové en place publique sera créé. Modulable et résiliant, le bâti s’adaptera à la temporalité des usages et des besoins.

3 – LES THERMES

Les thermes publics à la verticale situés au centre névralgique du projet dans un bâtiment à l’architecture emblématique constituera l’élément phare du projet (CINASPIC). Il agira comme un signal architectural fort, perçu en tous points de la parcelle et de ses abords. Tout en transparence, i l donnera une vue magnifique de l’eau depuis la rue. Ces thermes seront alimentés par l’eau naturelle filtrée des bassins.

4 – L’HOTEL SPA

Déjà au temps des romains, les thermes, lieu de mixité sociale représentaient à la fois un luxe et une nécessité. Leur fonction sociale était très importante et faisait partie intégrante de la vie urbaine. Les Romains s’y lavent mais ils y rencontrent également leurs amis, font du sport, jouent aux dés, se cultivent dans les bibliothèques et peuvent aussi y traiter des affaires ou se restaurer. Notre projet a pour ambition de retrouver cet idéal. C’est pourquoi nous proposons une mutualisation des bains équipements thermaux et sportif. Nous prévoyons un projet qualitatif autant en termes de services et d’architecture qu’en termes d’innovation technique et programmatique.

5 – LE JARDIN DES FONTAINES

Le jardin des fontaines est accessible sur le toit du socle du réservoir depuis le nouveau passage et via le parcours d’enceinte des bassins. Placé à l’angle des deux voies et perché sur l’existant il offrira à la rue une nouvelle dimension naturelle et poétique visible. Notre ambition est d’en faire un lieu de promenade emblématique profitant d’animations sur le thème de l’eau.

6 – LA PEPINIERE D’ENTREPRISES ET COWORKING

Lieu de mutualisation d’outils, d’ateliers et savoirs technologiques et artisanaux autour de l’eau, Il est ouvert au public et sera un outil de pédagogie au travers d’ateliers scolaires et publics, de workshops professionnels pour animer la vie de quartier. Cette pépinière sera un lieu, de production, dévalorisation de transmissions , de médiations, et de savoir faire dans l’univers de l’eau. Cette pépinière sera un lieu d’innovation et de proposition pour faire face au grand defi du 21 ème siècle : accès et gestion de cette ressource essentielle.

7 – LES LOGEMENTS

Le programme de logements sera scindé en 2 parties : La réhabilitation et la surélévation de l’existant du 15bis rue Paul Valéry. La création d’une cité lacustre avec un habitat se déclinant sous forme de péniche ou de maisons sur pilotis. Une partie de ce programme sera affectée au logement social.

 

Capture d’écran 2018-05-29 à 14.31.43

 

Capture d’écran 2018-05-29 à 14.32.00

 

UN LIEU PAYSAGE

Insérés dans le tissu d’un quartier parisien dense, « les thermes de Paris » offrent une nouvelle mesure d’espace public aux dynamiques urbaines. C’est un îlot, par comparaison aux grands parcs et promenades urbaines, qui concentre et centralise autour de l’eau un large panel des fonctions de la ville. L’ensemble offre à ses publics, partenaires et résidents, un espace unique, hybride : thermes et bains publics, espaces sportifs, hôtel, atelier de fabrication, espaces de coworking, espaces commerciaux, pédagogiques, restaurant, galerie…

L’ensemble de ces entités est ouvert et accessible à tous.

Reliées par un maillage d’espaces publics aux ambiances diverses inspirées par les lieux: jardins d’agrément et de productions, jardins des fontaines, bassins et leurs quais, jardins flottants, passage parisien, jardins terrasses, font office de vestibule, distribuant les divers espaces et usages – publics ou privés – qui leurs sont associés. Nouveau territoire de reconquête, le projet conjugue nature, campagne, ville et urbanité.

Imaginés comme des jardins suspendus ou flottants, les toitures et les bassins deviendront des lieux productifs (agriculture et apiculture) qui allient mise en oeuvre de techniques culturales agricoles modernes et expériences collectives d’interaction sociale ou de développement de circuits courts entre production et consommation (notamment avec l’installation d’un restaurant sur le site).

Ainsi , ces jardins alliant eau et production constitueront un signal dans la ville.

A la rencontre de la ville et de la trame verte et bleue, le projet met donc l’accent sur la dimension écologique des espaces privés et publics.

UNE GESTION RAISONNEE DES EAUX

L’eau est aux fondements de l’identité d’un lieu. Si sa gestion a présidé la construction des réservoirs, le projet des Thermes de Paris reprend ce fil historique.

Régir et utiliser à bon escient cette ressource tant à l’échelle de la ville qu’à celle du projet est un enjeu prioritaire.

Ainsi le projet imagine une gestion cyclique des eaux afin qu’elle soit réutilisée. Les toits terrasses et le potentiel de stockage des réservoirs nous permettent tout à la fois de limiter l’imperméabilisation des sols et d’imaginer une gestion durable de la ressource tout au long de l’année.

Ces eaux sont destinées à l’arrosage des parcelles, l’alimentation des bassins et aux réseaux sanitaires.

L’eau servira pour la thermique du bâtiment (à l’échelle du bâti, de la parcelle mais aussi à plus grande échelle en participant au réseau CPCU.

UNE ARCHITECTURE MODULABLE ET DURABLE

L’innovation architecturale consiste à ne plus penser le bâtiment comme un objet mono-bloc fini mais comme un assemblage hétérogène d’entités fonctionnelles, faciles à construire, modulables et introduisibles en paliers dans le projet global. Les entités fonctionnent de manière autonome tout en ayant la possibilité de mutualiser leur espace et ressources.

La réversibilité du bâti prévoit les mutations futures de la société : le squelette du bâtiment est composé de plusieurs modules en bois ou en béton de tailles raisonnables facilement assemblés et désassemblés.

Cette modularité évite en outre la pollution due à la démolition, source de nombreux déchets à fort impact écologique.

INNOVATION ENERGETIQUE

Utilisation de l’Inertie thermique du socle en pierre, raccordement des bâtiments au CPCU, Création de froid en utilisant les bassins, fontaines en bouclage avec l’eau des bassins et couplées au système de refroidissement, utilisation de l’eau après traitement pour les SPA et les thermes, sont les solutions techniques que nous souhaitons développer avec nos partenaires.

 

Capture d’écran 2018-05-29 à 14.32.16